Actualités

Hommage à Bernard Maris

L’association réagit, avec horreur et consternation, au lâche attentat qui a couté la vie à Bernard Maris, ancien Président de « Je me Souviens de Ceux de 14 », ainsi qu’à ses camarades de Charlie Hebdo.

Bernard Maris a permis la continuité de l’association après le décès de Sylvie Genevoix, et a porté haut la mémoire de Maurice Genevoix, dont il partageait l’humanisme et le regard particulier sur l’homme et la nature.

Au delà de la peine personnelle infinie  dans laquelle nous plonge cette tragédie, les mots s’effacent aujourd’hui devant l’effroi des terribles images d’hier.

Nos pensées vont particulièrement vers ses enfants, Gabrielle et Raphael, que nous assurons de notre plus profond soutien.

Repose en Paix Bernard. Nous n’oublierons pas ta voix si singulière.

« Il n’y a pas de mort, je peux fermer les yeux, j’aurais mon paradis dans les coeurs qui se souviendront ».  Maurice Genevoix, Trente mille jours

Publicités

13 réflexions sur “Hommage à Bernard Maris

  1. Bernard, car c’est ainsi qu’on t’appelait quand on voulait prévenir le conjoint que tu allais passer sur France Inter, tu vas nous manquer « grave » (comme on dit maintenant) ! Tu faisais partie de la famille, d’abord parce que, toi aussi, tu te souvenais de 14 et ensuite parce que tu n’étais pas de ces économistes qui bêlent avec le troupeau, ta parole nous incitait à nous remettre en cause à l’instar d’un Pic de la Mirandole. Salut Bernard Maris, tu as désormais rejoint les fusillés de 14. Nous restons, fidèles à ta mémoire et vigilants comme tu souhaitais qu’on le soit.

    Didier Delobel
    62840 Sailly-sur-la-Lys

  2. Toutes mes condoléances à l’association, à tous ses membres et particulièrement à la famille et aux proches de Bernard. Je lui voue beaucoup de reconnaissance pour avoir accueilli et soutenu le projet de « La Passion des Soldats de la grande guerre » basé sur les récits croisés de Maurice Genevoix et d’Ernst Jünger.

  3. Je m’associe à l’hommage rendu à Bernard Maris. Je ne l’ai jamais rencontré mais le connaissais par ses interventions à la radio, la télévision…Nous savons ce que nous lui devons et ne voulons ni ne devons l’oublier, ni Lui ni les Autres Victimes de ce lâche attentat.
    Christophe Tissandier, Nibelle, Loiret

  4. Gabrielle et Raphaël ne sont pas ses enfants, mais ceux du 1er mariage de sa femme, je sais que Raphaël, avocat à Paris, qui ajoute Genevoix (nom de sa mère) s’intéresse énormément aussi à la Guerre de 14-18 et aux souvenirs de son grand-père, le célèbre Maurice Genevoix. Je ne sais quels étaient ses relations avec son beau-père Bernard Maris. Charles Vollet (son grand-père a bien connu le mien et ma famille)

    • Raphael et Gabrielle sont bien les enfants de Bernard Maris. Charlotte Larere-Genevoix et Julien-Larere Genevoix sont les enfants de Sylvie Genevoix, nés de son premier mariage. C’est Julien, avocat à Paris qui préside l’Association Je me Souviens de Ceux de 14. Ses relations avec Bernard Maris étaient excellentes.

  5. Bernard Maris était un homme de paix, chaleureux, attachant. Sa mort tragique m’a profondément bouleversé, m’a révolté. Son engagement pour la mémoire de Maurice Genevoix, après la mort de Sylvie, était total malgré son chagrin. Nous poursuivrons son combat. Mes pensées vont bien sûr vers ses 2 enfants, sa famille, ses amis proches, vers cette belle association. Bernard, tu nous manques déjà mais tu resteras toujours dans nos coeurs.
    Je souhaiterai que l’association prévoit un temps de recueillement à la mémoIre de Bernard.

  6. C’est un triste rappel à ceux tombés au champ d’honneur, comme Bernard et tant d’autres, que la longue nuit blanche là ou tout apparait clair et sans armure, fasse nous retrouver dans la lumière du vide rempli d’espoir et de simplicité. PG

  7. Bernard, Oncle Bernard, j’ai tant appris grâce à toi ! et pour avoir pour compagnon de route les livres de Maurice Genevoix, dont un que j’ai très souvent offert à mes amis:  » La Boite à Pèche », je veux ici te dire ma reconnaissance, mon affliction, te rendre hommage et rendre hommage à Sylvie et à Maurice Genevoix. Alain Devaux, journaliste professionnel retraité, dont FR3 (France Télévision.) Déjà tu nous manques et les confrères de Charlie aussi. Merci pour avoir aimé la liberté d’expression.

  8. Alain Devaux journaliste professionnel retraité remercie l’association de modifier son e-mail et de retenir, suite à l’hommage qu’il a publié en mémoire de Bernard, l’adresse mail indiquée sur le site et destinée à la newsletter. Avec mes remerciements anticipés et fraternels.

  9. Bernard Maris était un homme de paix, chaleureux, attachant. Sa mort tragique m’a profondément bouleversé, m’a révolté. Son engagement pour la mémoire de Maurice Genevoix, après la mort de Sylvie, était total malgré son chagrin. Nous poursuivrons son combat. Mes pensées vont bien sûr vers ses 2 enfants, sa famille, ses amis proches, vers cette belle association. Bernard, tu nous manques déjà mais tu resteras toujours dans nos coeurs.
    Je souhaiterai que l’association prévoit un temps de recueillement à la mémoIre de Bernard.

  10. Bonjour, Comme beaucoup, je reste très touché par les évènements que vient de vivre la France, aussi ai-je attendu avant de vous écrire. Mais je tiens à vous dire que c’est avec beaucoup d’émotion et une grande tristesse que j’ai appris l’assassinat de Bernard MARIS. Je garderai toujours de lui un souvenir très fort de notre rencontre à la journée Maurice Genevoix. En espérant que son sacrifice n’ait pas été vain, repose en Paix Bernard. Michel Merckel

  11. bonjour, c’est maintenant que je découvre votre site, je vais prendre le temps de l’étudier.
    Mais, instantanément, je laisse ce message avec une pensée pour Bernard Maris.
    J’ai découvert l’écrivain tout récemment, l’été dernier, en lisant « Les Hommes dans la Guerre ». Le sujet m’a captivé et j’ai beaucoup apprécié la richesse de ce livre.
    Souvenirs plus anciens, la littérature de Maurice Genevois que je porte dans mon coeur.
    J’ai lu, il y a un douzaine d’années, à mon fils alors jeune garçon, Rrou. Il avait beaucoup aimé et c’est un souvenir très précieux entre nous. Nous avions appris ensemble de si beaux mots de vocabulaire.
    Mon fils s’appelle Raphaël et j’ai beaucoup de peine pour la famille de Bernard Maris.
    Je soutiens le dépôt de la sépulture de Monsieur Genevois au Panthéon.
    bien amicalement,
    Françoise de Vialet (55 ans)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s